Cascade Solutions d'Imagerie
1 Deacon Place, St. Albert, Alberta, Canada T8N 6S5
(780) 705-7721
info@cascadeimaging.ca

Localisation - GPS et GLONASS

Il y a deux constellations satellitaires de localisation en opération avec couverture mondiale: le Système de Localisation Mondial (GPS) des États-Unis et le Système Global de Navigation Satellitaire (GLONASS) de Russie. Les deux réseaux sont capables de précision sous-décimétrique avec correction différentielle contre les effets ionosphériques.

Nos récepteurs utilisent et se rapportent les deux systèmes pour nous fournir positionnement géographique de haute précision et de soutien dans les domaines de signal faible. Stations de base à proximité fournissent données de correction différentielle qui diffusent en direct par satellite à nos récepteurs. Les différentiels sont une mesure de l'erreur de position à cause de retards de transmission dans l'ionosphère. La télémétrie fluide de différentiels empêche télémétrie

Les récepteurs de position sont synchronisés avec nos instruments géophysiques. Les levés géophysiques sont jumelés et enregistrés automatiquement avec les coordonnées géographiques. L'acquisition des données est précise, efficace et prête à télécharger pour la création instantanée des cartes dans le terrain.

L'arpenteur maximise la précision en réduire la Dilution de Précision de Position (PDOP) et fixe les limites de l'exactitude des données dans le récepteur. PDOP est une estimation statistique de la précision de localisation basée sur la géométrie et quantité des satellites. Dans régions de signal faible, cependant, la précision doit être sacrifiée pour recueillir les données. L'arpenteur ajuste temporairement la limite de PDOP supérieure que normale pour compléter la prospection.

Pour des raisons géométriques, les satellites d'angle faible avec l'horizon diminuent la précision de localisation. Donc, le masque d'élévation est configuré pour ignorer les satellites de faible angle pour augmenter la précision.

Toutes nos cartes sont projetées en Transverse Universelle de Mecator (UTM). Cela permet que les coordonnées et les distances soient exprimées en mètres, qui sont plus facile à interpréter que les unités de degrés utilisés dans le système traditionnel de latitude et longitude.

Les systèmes de coordonnées plus anciens présumaient que la terre était une sphère. Améliorations à ces systèmes dans le siècle dix-neuvième ont corrigés les distorsions latérales de distance au moyen d'intégration d'une représentation ellipsoïdale de la terre, qui s'appelle un système géodésique. Il existe différents systèmes géodésiques, à la fois locaux et globaux. La Donnée Nord-Américaine 1983 (NAD83) est le système le plus reconnu pour les projections précises en Amérique du Nord. Le Système Géodésique Mondial 1984 (WGS84) est la norme en applications globales.

Les données d'altitude sont réalisables, mais pas toujours pratique. Triangulation tridimensionnel nécessite, au minimum, quatre points de référence par rapport au positionnement bidimensionnel qui nécessite seulement trois. Par conséquent, le positionnement vertical est environ la moitié aussi précis que le positionnement horizontal. Dans zones ou les obstacles du horizon limitent la télémétrie satellitaire, les données d'altitude doivent être sacrifiées pour acquérir coordonnées horizontales appropriées.

Les données d'altitude sont utiles quand la topographie est nécessaire pour l'interprétation géotechnique des conditions du site. Informations topographiques peuvent être inclues en superposition sur les cartes géophysiques, mais LIDAR offre précision supérieure dans les zones de signal faible satellitaire.

Créant le Précédent en Géophysique de l'Énvironnement